Articles

Atelier d'un jour pour forger toujours...

Image
L'intérêt d'un Atelier Nomade est de changer de point de vue, de s'établir en des lieux divers plutôt qu'être rivés à l'enclume. Alors, autant choisir de beaux ateliers d'un jour avec pourquoi pas, vue sur mer...

La carte indique à la pointe st Mathieu, une abbaye ainsi qu'un "point de vue" : cela est doublement engageant pour s'y diriger.
Sur place, déterminer un emplacement demande réflexion : privilégier l'ambiance, en s'installant dans les ruines de "l'abbaye du bout du monde" quitte à s'exposer aux courants d'air ? Privilégier la visibilité, dans ce lieu touristique ?... Nous hésitons un temps à privilégier l'ironie, en se plaçant à côté d'une étrange machine :


vous apportez la matière première (une pièce de 5 centimes), vous payez (1 euro), vous fournissez la force de travail (vous tournez la manivelle) ...
... pour obtenir un "merdaillon" souvenir aux couleurs locales (le phare de st Mathieu).

Le Faou

Image
Si un jour en Bretagne,vous passez dans le village du Fou, Qu'à la maison du Ch'val,Yann-Loïc vous accueille, C'est que déjà peut-être en enchantement vous êtes. Le soleil couché, le conte commencera Dans la maison, entrez...


De son regard perçant, Yann-Loïc sondera Le tréfond de vos âmes, et si vous acceptez : « Gwin ruz ? -Ya ! » La partie est gagnée. Il vous emmenera, dans le profond des mers L'homme à l'odeur de bête, s'y saoule aux pieds-à-terre Les sommets Helvétiques, gravirez promptement Pour sertir mille diamants.
Chasserez le fantôme, parlerez de l'Ankou. Il connaît Brocéliande, il sait parler la langue. La Bretagne est chez lui plus dense et plus vivante. Coup de poing, sac à terre, il a bien voyagé. Mais c'est la Vérité, si tu veux t'arrêter : « la maison te choisit ». En présent de départ, Herminig est donnée.




Il l'a fort caressée Et ses yeux ont brillé. …à Kermac'h sommes passés.

Prochain FestouX

Image
Le 1 Mai, nous planterons notre enclume à Concoret (56) dans un bourg animé et depuis toujours ouvert aux saltimbanques, artistes et autres artisans de toutes sortes.



Le programme complet sur le site du CPIE




Comparatif des portes-étampes (faisoux)

Image
Pour les besoins de notre festouX d'avril (les journées européennes des métiers d'art),  ne pouvant pas planter l'enclume en terre, il nous a fallu modifier le billot afin de pouvoir forger sur sol dur.



Cela a aussi été l'occasion de tester le porte-étampe : le câble prend place dans les encoches taillées sur l'étampe, l'ensemble est tendu par la fixation réglable...de chaussures de ski !



Pour forger seul, ce système est efficace car l'étampe est maintenue fermement et permet d'avoir les deux mains libres pour approcher la matière chaude et frapper. En revanche, il n'y a plus d'espace libre sur la table d'enclume pour redresser, trancher, faire une mise à section...
L' utilisation du hast peut fonctionner en forge solo, à condition d' être à bonne hauteur et trouver la bonne façon de l'immobiliser avec son corps. On est moins à l'aise pour la frappe mais on peut facilement passer de l'étampe à l'enclume.

A deux, il est pr…

Made

Image
Un premier article FaisouX pour vous montrer les étapes de fabrication d'un bijou forgé.

Le but de cet essai était pour nous de vérifier si nous étions capables, avec un minimum d'outils, de fabriquer une matrice utilisable. 


Une fois le projet arrêté, nous fabriquons un poinçon en positif qui représente notre modèle fini.



Après une ébauche de la matrice au burin, le poinçon va nous servir à imprimer en creux le motif définitif.

La barre de métal est ensuite chauffée à la forge, placée chaude au dessus de l'étampe et battue au marteau.


Il nous reste à détourer au ciseau à froid le coeur qui vient d'être forgé.


Les finitions sont faites à la lime et terminées à la brosse métallique.

Après une petite journée de travail les premiers BijouX sont finis.
Le projet fabrication d'étampe est validé.











Première sortie

Image
Cet atelier réunissait les conditions optimales pour éprouver l'outillage et les ouvriers: pluie continue, vent fort. L'enclume est pourtant restée bien ancrée au sol, et nous a permis de réaliser une série de pièces étampées. L'étampe, (préparée à l'avance en atelier sédentaire) maintenue par le hast fabriqué avec un bois choisi sur place, s'est avéré très efficace. Il nous restait à trouver nos marques entre le foyer et l'enclume, pour une économie de gestes, puis, le bon rythme.


La seconde étape consiste à dégager la pièce de son surplus de matière, au ciseau à froid. Cette opération, ainsi que les finitions à la lime et la gravure, ont été réalisées dans les camions équipés d'établis.




La Légende

Image
C'est généralement par ces trois phrases que commencent les récits de la Légende des Ateliers Nomades :
"Nous étions dans l'entre temps, nos souffles sur la braise étaient mêlés, nos espoirs accrochés à une étincelle de flamme...
Il nous fallait commencer dans le froid et la nuit.

Il nous fallait commencer entre Ciel et Terre..."